Le jeu du balon élastique






DECOUVREZ PLUS
Le jeu du balon élastique

Le jeu du balon élastique

Publié le : 24/10/2017 17:48:29
Catégories : SPORT Rss feed

Le jeu de “Pallapugno” (handball) ou « Pallone elastico » (“Ballon en caoutchouc”), comme nous le connaissons aujourd’hui, naît au début du XIXème siècle.

Il représente l’évolution subalpine de ce que l’on appelle “Bracciale piccolo o piemontese”, à cause de l’outil de jeu, le « bracciale », qui pèse 2 kg contre les 4 kg du “Bracciale grande o toscano”. 

Il est historiquement profondément enraciné dans le Bas Piémont, principalement à Alba, capitale des Langhe, et dans la Ligurie de l’Ouest où il est pratiqué aussi à un niveau professionnel.

C’est depuis toujours un emblème de la culture paysanne et du folklore piémontais et il a été décrit par des écrivains comme Edmondo de Amicis, Cesare Pavese, Beppe Fenoglio et Giovanni Arpino.

Les compétitions de « Pallapugno » se déroulent entre deux équipes composées chacune de 4 joueurs, qui ont les rôles de « battitore » (batteur), joué par le capitaine de l’équipe, « spalla » (épaule) et deux « terzini » (quarterback). Le ballon est en caoutchouc synthétique, en général de couleur blanche, avec des caractéristiques différentes selon la catégorie: pour les séniors (série "A”) il a un diamètre de mm 105 et pèse 190 grammes.

On ne peut le toucher qu’avec l’avant-bras (poing fermé ou main ouverte) à la volée et il ne doit rebondir qu’une fois, après, ce n’est plus valable. Comme pour le tennis.

Pour pratiquer ce sport il est nécessaire d’avoir un simple bandage au poing (droit ou gauche), fait avec des bandes, du cuir, de la corde et du caoutchouc, qui sert non seulement de protection mais aussi d’instrument pour mieux frapper la balle.

Le match consiste en un seul "set" de 11 jeux. L’équipe qui remporte le onzième jeu, gagne le match. Il y a quatre points pour chaque jeu (exactement comme pour le tennis) : quinze, trente, quarante et le quatrième permet de remporter le jeu.

Le batteur frappe le ballon pour commencer le jeu.  

Il prend son élan avec élégance sur environ 12 mètres (ce qui rappelle beaucoup le lancement du javelot), pour terminer dans un rectangle bien précis (aire de frappe) situé au fond du terrain et proche du mur de support.

Le jeu de la « Pallapugno » offre un spectacle palpitant, non seulement pour les caractéristiques physiques, athlétiques et techniques des joueurs, qui montrent leur grande puissance et la précision du jeu, mais aussi pour les nombreuses personnes présentes sur les gradins qui parient. Le mot “traversare”, qui veut dire parier, est un mot que l’on utilise exclusivement pour les paris qui concernent la « Pallapugno ».

Produits associés